LE LONG VOYAGE (détails)

"Le long voyage" de Mara Tranlong d'après le premier roman de Louis-Ferdinand Céline "Voyage au bout de la nuit" paru en 1932 et "Mort à crédit" paru en 1936 tous deux aux Éditions Denoël.

"Voyage au bout de la nuit" - Les fourmis rouges en processionScène 1 - "Voyage au bout de la nuit" - Bardamu en observation, c'est la guerre"Mort à crédit" - Le dirigeable, Le Zélé"Voyage au bout de la nuit" - Le capitaine Ortolan"Mort à crédit" - La mouquère fait les lignes de la main au petit Ferdinand"Mort à crédit" - Le Petit Ferdinand s'endort près du quai après la fête"Mort à crédit" - La Daronne découvre son mari qui vient de se suicider. "La Race-Nouvelle-Fleur-des-Sillons" pillent les villageois pour manger...Scène 12 - "Mort à crédit" - Courtial des Péreires, le joueur aux courses de chevaux. Rue de Rivoli, la Violette et le Vase Étrusque"Mort à crédit" - Le Chanoine Fleury s'annonce à coup de cor de chasse"Mort à crédit" - Ferdinand et les pigeons du Zélé. Courtial soulevait le couvercle de la corbeille à 300m de hauteurLes décorations de Monsieur Louis-Ferdinand Destouches. Médaille Militaire et Croix de Guerre."Mort à crédit" - Les marins sont saouls et bien heureuxScène 7 - "Voyage au bout de la nuit" - L'enfance, passage des BérézinaScène 10 - Mort à crédit" - Le voyage en Angleterre"Mort à crédit" - Bureau de Courtial des Péreires à Palais Royal. Ferdinand, corbeille sur la tête, va noyer les pigeonsScène 5 - "Voyage au bout de la nuit" - La galère l'Infanta Combitta qui amène Bardamu en Amérique"Mort à Crédit" - Ferdinand, sa valise et le plaid bleu et verre de Caroline sa grand-mère Scène 8 - "Mort à crédit" - La livraison des brocantes dans les beaux quartiersScène 9 - "Mort à crédit" - L'oncle Arthur sur sa barque qui chante "Sole mio"Scène 2 - "Voyage au bout de la nuit" - Bardamu en mission qui tient un révolver rencontre Robinson qui lui fait un bras d'honneur"Mort à crédit" - Les beignets de GwendolineScène 3 à 4 - "Voyage au bout de la nuit". L'arrivée en Afrique"Voyage au bout de la nuit" - Robinson s'enfuit en faisant un bras d'honneur"Voyage au bout de la nuit" - Robinson le balayeur à New YorkScène 6 - "Voyage au bout de la nuit" - L’assassinat de Robinson par Madelon"Mort à crédit" - La grande fête et le Rigodon"Voyage au bout de la nuit" - Bardamu rentre en France, Il fait ses adieux à Molly"Voyage au bout de la nuit" - New York ville debout bâtie toute en raideur. Les ouvriers chez Ford...

Présentation des saynètes de l’œuvre “Le Long Voyage” glanées dans les romans “Voyage au bout de la nuit” et “Mort à crédit” de Louis-Ferdinand Céline.

Elles enserrent le personnage principal représenté en homme-loup…

“Céline m’a toujours fait penser à un loup… Harcelé, pourchassé durant toute sa vie, je l’ai représenté ainsi”. Mara Tranlong

Céline écrit dans sa maison à Meudon. Il est entouré de tous les personnages de ses romans.

Scènes extraites du roman “Voyage au bout de la nuit”

Scène 1 : Les village flambent à l’horizon. C’est la guerre, les églises les granges, les forêts… le capitaine Ortolan confie une délicate mission à Bardamu dans le village de Noirceur-sur-la-Lys.

Scène 2 : Dans la nuit Bardamu rencontre Léon Robinson qui cherche à se faire “paumer” par les boches.

Scène 3 : Libéré des obligations militaires Bardamu part en Afrique, après bien des aléas il arrive à Fort Gono. La compagnie Pordurière l’envoie remplacer un emploi défaillant à Bikomimbo. Dix jours en fond de pirogue.

Scène 4 : L’employé loge dans une cagna, il donne des conseils à Bardamu. Ils s’endorment dans une nuage de moustiques et au matin l’homme s’enfuit et Bardamu réalise que c’était Robinson… Il fait un bras d’honneur… Les couchers de soleil sont d’une violence incandescente… Les hyènes rigolent, les bestioles, les mouches grosses comme des oiseaux, les serpents, les grenouilles font un bruit incessant, plus les tam-tam… Bardamu est transporté bien malade à San Tapeta.

Scène 5 : Vendu à la galère l’Infanta Combitta aux voiles pourpres, c’est en galérien qu’il arrive à New York. Bardamu part à la recherche de Robinson. Il le retrouve une nuit avec les équipes de nettoyage. Bardamu travaille chez Ford, il se lasse très vite de ce travail répétitif, il rencontre Molly qui l’aide. Bardamu décide de rentrer en France terminer ses études de médecine, il fait ses adieux à Molly. Robinson le rejoindra quand il aura des papiers crédibles.

Scène 6 : Dans le taxi Madelon, jalouse, demande à Robinson de partir avec elle, il refuse, elle le tue avec son révolver.

Scènes extraites du roman “Mort à Crédit”

Scène 7 : L’enfance passage des Bérésina. Le petit chien de Ferdinand pisse devant la vitrine de Mademoiselle Méhon. Elle surveille à tous les étages. L’éclairage du passage se fait au gaz.

Scène 8 : Auguste, le père de Ferdinand livre des brocantes dans les beaux quartiers. Pendant que Auguste lustre le guéridon la cliente en frous-frous offre à Ferdinand un bon dans sa chambre. Elle retrousse son peignoir et lui montre ses grosses cuisses et son croupion. La boniche rigole.

Scène 9 : L’oncle Arthur monte seul dans son bachot, il rame à contre courant, il chante à tous les échos, Auguste l’exhorte à toute les prudence, Clémence, mère de Ferdinand pense au pire.

Scène 10 : Le voyage en Angleterre, le chef du train fait signe de descendre à Chatham. Le train avait deux heures de retard. Ferdinand se barre par un portique… La ville commence là tout de suite, il vient des bouffées de musiques, des ritournelles…

Scène 11 : Une grande fête attire Ferdinand, des marins saouls tiennent des lampions allumés au bout de grandes perches, c’est la pagaille… Les gonzesses se sauvent dans les coins. C’est la prière, les sermons, les cantiques d’un “évangéliste”. Une grande daronne qui n’a qu’un œil se trémousse, elle souffle dans un piston, c’est un air de Polka, un Rigodon. Attiré par l’odeur des beignets, Ferdinand est séduit par Gwendoline. Une vieille mouquère lui fait les lignes de la main. Fatigué après la fête, il s’endort près du quai dans le plaid de Caroline sa grand-mère. Au petit matin Gwendoline le raccompagne au Meanwell College, sur le chemin ils rencontrent les “minestrels” avec leur carriole et leur matériel.

Scène 12 : Des Péreires jouait aux courses en cachète, il perdait énormément, il n’avait pas beaucoup de veine, c’était un gouffre. Il fréquentait le Vase Étrusque où il se faisait fouetter. La violette travaillait avec son petit tablier blanc sous les arcades de la rue de Rivoli.

Si cette œuvre vous intéresse vous pouvez acquérir un tirage dans notre galerie...

Pour chaque œuvre et chacune des versions, nous proposons uniquement 300 tirages numérotés et signés par l’artiste avec certificat d’authenticité sécurisé ARTtrust : Tirages Diasec (TD), tirages encadrés (TE) et tirages seuls (TS).

“Céline m’a toujours fait penser à un loup… Harcelé, pourchassé durant toute sa vie… Je l’ai représenté ainsi…”

Mara TRANLONG

Heure d’ouverture : 11H00 – 17H00
Adresse : Saint-Germais-des-Prés – Paris
Téléphone : + 33.7.82.28.85.28